Sortir de l’inégalité sociale, par l’entrepreneuriat

Sortir de l'inégalité sociale,
par l'entrepreneuriat​

Centre d'affaire natura4ever
inégalité sociale

L’inégalité sociale

En 2010 Oxfam montre que les 388 personnes les plus riches possèdent davantage de richesses que la moité inférieure de la population à savoir 3,3 milliards de personnes.

En 2018 Oxfam montre que les 8 personnes les plus riches possèdent davantage de richesses que la moitié inférieure de la population à savoir 3,6 milliards de personnes.Les tentatives visant à réduire la concentration des richesses se limitent à redistribuer les revenus, en prenant à ceux d’en haut par une fiscalité progressive pour donner à ceux d’en bas, via divers programmes de transfert financier. En réalité il est presque impossible pour un gouvernement d’obtenir un succès significatif par la redistribution, les plus riches ayant une telle influence pour empêcher leur juste taxation.En réalité il faut s’attaquer à la cause et non à l’effet.  Il faut sortir d’un système qui est uniquement axé sur l’intérêt personnel pour un système où tout en tenant compte de l’intérêt personnel mais également collectif.Il faut que tout le monde puisse avoir accès à l’indépendance financière, en travaillant pour soi et les autres, en mettant en place un système où l’on gagne son revenu, en accompagnant les autres à gagner plus, avec une grille de revenu commune à tous sans discrimination aucune, et où les gains n’ont de limite, que celle qu’on se fixe soit même.

Cela est possible grâce au système de la franchise personnelle et plus particulièrement au système de rémunération de la société Natura4Ever à 2 branches.

Nous possédons en nous toutes les capacités de devenir entrepreneur.

L’ADN de l’entrepreneuriat est commun à tous les êtres humains. Nos ancêtres ont été des cueilleurs et des chasseurs qui subvenaient à leur propre subsistance. Cette mémoire de subvenir à ses propres besoins est toujours inscrites au plus profond de nous.
Soutenir l’esprit d’entreprise est le moyen essentiel de surmonter l’un des pires défauts du modèle économique dominant : la dépendance obligatoire à l’égard de l’emploi, du gouvernement ou de l’entreprise.
Nous devons cesser de croire que la majorité des gens est née pour passer sa vie pour travailler au profit d’un tiers, et d’admettre que chacun d’entre nous est un entrepreneur en puissance, doté de capacités créatives illimitées.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *