Sortir du chômage des seniors, par l’entrepreneuriat

Sortir du chômage des seniors, par l'entrepreneuriat

Le chômage des seniors.

Le problème du chômage, et plus particulièrement le chômage des seniors, n’a pas été créé par les chômeurs eux-mêmes. C’est le système économique qui a été mis en place qui doit être changé. Le chômage provient de ce qui nous a été inculqué à savoir : que les gens sont nés pour travailler au service d’une poignée d’entreprises, est comme ces entreprises sont le moteur de l’économie, toutes les politiques sont taillées à leur besoin. S’ils ne vous embauchent pas, vous êtes finis, quelle mise en dépendance. Le concept  de la « Franchise Personnelle » évite ces situations.

Notre système éducatif reflète cette même économie. Il repose sur le principe qu’il faut travailler dur, obtenir de bonnes notes, obtenir un voir des diplômes, pour avoir un bon travail auprès des entreprises supposées être les moteurs de l’économie. Les seniors sont peu informés sur le fait qu’ils ont le choix d’être de demandeurs d’emplois ou des créateurs d’emplois, qu’ils peuvent être des entrepreneurs à part entière et ne plus dépendre d’un employeur. Et ce ceci  sans investissement ou presque, sans risques financiers, sans les charges, sans le personnel, sans le stock, sans le matériel, sans l’administration  d’une entreprise traditionnelle grâce au à ce que j’appelle la « Franchise Personnelle« 

Nous possédons en nous toutes les capacités de devenir entrepreneur.

L’ADN de l’entrepreneuriat est commun à tous les êtres humains. Nos ancêtres ont été des cueilleurs et des chasseurs qui subvenaient à leur propre subsistance. Cette mémoire de subvenir à ses propres besoins est toujours inscrites au plus profond de nous.
Soutenir l’esprit d’entreprise est le moyen essentiel de surmonter l’un des pires défauts du modèle économique dominant : la dépendance obligatoire à l’égard de l’emploi, du gouvernement ou de l’entreprise.
Nous devons cesser de croire que la majorité des gens est née pour passer sa vie pour travailler au profit d’un tiers, et d’admettre que chacun d’entre nous est un entrepreneur en puissance, doté de capacités créatives illimitées.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *